FANDOM


Lilith

Lilith, envoyée de Nayris.

Lilith est une adolescente presque comme les autres, si ce n’est qu’elle sert occasionnellement d’hôte à l’une des deux créatures les plus puissante de ce monde, qu’elle est enfermée dans le palais de Sen’Tsura et gardée 24h/24, et qu’une bande de fanatiques veut la hisser au rang de dieu parmi les mortels. Son statut un peu particulier l’a rendue cynique, d’autant qu’elle est complètement incapable de contrôler sa propre vie dans un monde où tous les regards sont portés sur elle, et où chacun la craint, et l’admire. Si elle accepte sa condition actuelle en apparence, c’est surtout une façon de ne pas se laisser abattre. Et elle attend patiemment qu’une porte de sortie s’ouvre à elle. Si ça ne tenait qu’à elle, elle préférerait être libre comme l’air, mais elle comprend le fait que ce n’est plus une option, elle représente trop pour trop de personnes. Certains la tueraient juste à cause de ses yeux violets. C’est pourquoi elle réfléchit, aux opportunités qui s’offrent à elle. Avoir été en contact avec la déesse des limbes l’a changée, elle transpire maintenant la puissance, autour d’elle la magie se tord et bouillonne, mais c’est sur le plan psychologique que le changement est le plus marquant. A l’origine innocente, en tout cas autant qu’on puisse l’espérer d’une fille de son âge, elle calcule maintenant soigneusement les possibilités qui s’offrent à elle, et n’a plus qu’une chose en tête : reprendre autant de liberté que possible. Pour ce qui est de l’aspect physique, Lilith est une fille de petite taille, assez fine, aux cheveux noirs comme la nuit, et aux pupilles violettes, donnant dans l’ensemble un aspect assez déconcertant à la jeune fille. Sa peau très blanche tend à renforcer l’effet, donnant l’impression qu’elle a été créée par Nayris elle-même pour être sa voix parmi les mortels.

La vérité sur la prophétie Modifier

Lilith était recroquevillée dans un coin de sa chambre, apeurée elle ne bougeait plus et ne parlait plus. Intrigué, le garde s’approcha d’elle malgré les dangers qu’il risquait. La jeune demoiselle murmurait des paroles incompréhensibles, la seule chose qu’il réussit à saisir fut « Elle » et « revenir » ainsi que des suppliques désespérées. Il tenta vainement de lui parler mais Lilith se balança lentement à terre les deux mains sur ses oreilles refusant obstinément de noter sa présence comme si elle ne voulait surtout pas qu’il lui parle. Elle voulait lui hurler de s’en aller mais il ne fallait pas qu’Elle sache qu’il était là. Il posa sa main sur son épaule. Elle comprit que tout était fini et elle cessa de lutter.

Le garde vit la jeune fille cesser brusquement ses soubresauts puis se relever avec une lenteur exaspérante, les bras ballants comme si elle n’était plus qu’une marionnette à qui il manquait des fils. Puis la jeune fille se tourna vers lui, un sourire s’esquissa sur ses lèvres lorsqu’elle vit son désarroi. Désormais tétanisé, il ne pouvait quitter ses yeux, devenus pourpres avec des reflets d’un noir satiné qui semblaient danser dans ses iris comme la fumée agitée par le vent.' Puis, soudain elle se mit à rire avant de planter de nouveau son regard dans le sien, et d’une démarche quelque peu désarticulée elle quitta la pièce.