FANDOM


ElfeModifier

Caractéristiques physiquesModifier

Les elfes sont toujours sveltes et plutôt grands, la principale façon de les distinguer d’un humain reste de regarder leurs oreilles qui sont toujours pointues. Ils sont souvent d’une grande beauté, possédant des traits très fins et des yeux plus colorés que la moyenne.


CapacitésModifier

Les elfes sont intemporels, ils ont une agilité, une ouïe, une vue, une vitesse et une force supérieures à celles des humains, ils excellent en tant qu’archers et ne sont que très rarement malades.


CoutumesModifier

Depuis plusieurs centaines d’années – depuis l’ascension d’Elinfrai, la mère de la reine actuelle des elfes, Elwing – la polygamie est autorisée et largement pratiquée (ne serait-ce que par la reine elle-même), de même les elfes sont très ouverts d’esprit, ils sont généralement bisexuels et les relations interraciales ne sont pas mal vues. Les elfes respectent énormément la nature, généralement ils croient en Elle. Aucun ne peut tolérer qu’on s’en prenne à Elle et particulièrement aux arbres sacrés, les Ebelia.

                                                                                                                                                      

Mythologie MysticienneModifier

Les elfes sont le produit de la longue évolution des singes, créés par Yehadiel il y a de cela de nombreux millénaires, et ont ainsi la même origine que les humains. Pour être exact, le premier elfe et la première humaine ayant vu le jour furent frères et soeur. Leurs différences s'explique par la grande quantité de magie qui régnait alors dans l'air, et par son caractère aléatoire : les elfes ont ainsi reçu plus de magie à la naissance, ce qui s'est soldé par les caractéristiques que nous leur connaissons.


Haut elfesModifier

Caractéristiques physiquesModifier

Les elfes sont toujours sveltes et plutôt grands, la principale façon de les distinguer d’un humain reste de regarder leurs oreilles qui sont toujours pointues. Ils sont souvent d’une grande beauté, possédant des traits très fins et des yeux plus colorés que la moyenne.


CapacitésModifier

Les elfes sont intemporels, ils ont une agilité, une ouïe, une vue, une vitesse et une force supérieures à celles des humains, ils excellent en tant qu’archers et ne sont que très rarement malades.


CoutumeModifier

Elles se sont perdus à travers le temps...


Mythologie Mysticienne (Haut elfes)Modifier

Il y a bien longtemps, au delà de l'horizon était une terre, une terre perdue dans l'océan qui s'étend au delà de l'actuelle archipel de la Muerta, une grande terre où l'on dit que Yehadiel, lorsque les premiers elfes firent leur apparition, prit les plus réactif à la magie arcanique, pour les isoler sur une terre paradisiaque où ils vivraient en paix et où leur pouvoirs ne pourraient nuire à personne. Ainsi sur cette terre baptisée Illirèa une race de haut elfe prospéra en paix pendant des siècles.

Du haut des plus grandes tours de la cité  l'on pouvait embrasser toute l'étendue du petit royaume insulaire : ses nombreux ports, ses plaines cultivées ou les petites formations rocheuses abritant des mines fournissant le royaume en pierres précieuses et autres matériaux utiles.

Le peuple d’Illirèa observait un culte égalé pour le dieux Yehadiel qui avait donné à son peuple ce havre de paix, et pour le grand dragon Kilgharrah, cet être incroyable "marchant dans le ciel" qui avait émerveillés les premiers habitant de l'île. Qui plus est, le grand dragon avait aussi envoyé l'un de ses enfants pour prodiguer conseils et sagesses au gouvernement d’Illirèa, il fut donc perçu  comme un égal de Dieu, et les Hauts Elfes choisirent de toujours gouverner en mettant côte à côte un descendant de Kilgharrah et un Haut elfe aux vertus égales, choisit par le dragon.

Malheureusement, la culture florissante de la cité, permise par ses richesse et le calme qui régnait en toute saisons dans cet éden elfique, ne se répandait que très peut chez les autres peuples, pour beaucoup l’île n’était qu’une légende, ne figurant sur aucune carte. En effet, les Haut elfes ne s'aventuraient pas en dehors des eaux de leur royaume, et le peu d’explorateurs qui était parvenus jusque là mourraient avant de pouvoir revenir chez eux. Pris par les pirates qui commençait déjà à s’installer ou simplement engloutit par l’océan : immense barrière naturelle.

En -50, le cataclysme qui ébranla le monde n'épargna pas Illirèa, et la présence d'un volcan endormi à l'extrémité de l'île - fournissant un apport magnifique pour l'agriculture -  accéléra la perte de ce royaume, qui fut entièrement détruit en l’espace de quelques jours, sombrant dans l’oubli en le laissant que quelques survivants. En effet, Illirèa fut encerclé de toutes parts par les éléments en furie : la mer déchainée engloutit les rivages, le magma du volcan carbonisa tout le nord de l’île, des tornades dantesques ravagèrent les plaines verdoyantes, détruisant au passage les plus hautes tours de la citée, et ce, jusqu’à ce qu’il ne reste rien.

Aujourd'hui, il ne reste de l'Eden des Elfes que les écrits sur la magie arcanique ou leur philosophie et quelques légendes poussiéreuses. On ne sait pas combien ont pu échapper au cataclysme, aucun sinon très peu et ces derniers doivent probablement se faire passer pour des elfes comme les autres. Mais une rumeur, un murmure, parle d’un de leur chef, qui aurait  survécu et qui chercherait à rassembler les survivants pour faire renaître cette antique civilisation.

Elfes de la ToundraModifier

CoutumeModifier

C'est actuellement la seul communauté connu d'elfe des toundra et, bien qu'ayant conservé leurs légendaire maniement de l'arc les elfes des toundras on désormais un préférence pour les haches à une main et les épées longues.


Mythologie mysticienneModifier

Il y a plusieurs siècle un groupe composé d'une vingtaine d’elfes parti à la découverte du monde. En chemin les elfes croisèrent de nombreux peuple et tira un maximum de leurs sagesse. Il y a deux-cent-soixante ans le groupe alors composé d'une centaine d'elfes tomba face à une terre à la fois magnifique et désolé: Les toundras.
Tous furent d'accord pour y construire un avant-poste et tous y restèrent, commencent à cultiver une terre stérile rendu fertile par leurs influence et aux connaissances apprit au fil de leurs siècles de errance. Des maisons en bois furent construite à la façon des hommes et un mur de pierre fût construit grâce au "savoir" nain, seul une porte de bois permettant de franchir ce rempart protégeant les elfes des attaques de barbares.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.