FANDOM


- Origine de la race : Yehadiel façonna le premier dragon en -17 200 avant l'Hiver Éternel. Il le nomma Kilgarath et il devint le premier être vivant sur Terra, le symbole de tous ceux à venir. Il lia notamment son essence aux flux magiques de la planète, ce qui en fit un être complet dès sa création et non le fruit de plusieurs années d'évolution... Bien sûr, des variantes apparaîtront par la suite, résultat de l'altération desdits flux.

- Longévité : Les dragons sont intemporels. A noter qu'ils ne sont pas immortels, ils craignent comme tout un chacun les maladies et les blessures physiques ! En retour de quoi le temps n'a aucune prise sur eux à compter d'un certain nombre d'années :

→ De 0 à 100 ans leur corps est en pleine croissance. On peut considérer qu'ils atteignent la fin de l'adolescence au bout d'un siècle, exception faite des dragons d'or qui ont un croissance qui leur est propre (de 0 à 50 ans). C'est dans cette première période de leur vie que la plupart apprennent à utiliser leurs flammes ainsi que la métamorphose en humanoïde.

→ Passé les 200 ans ils atteignent une pleine maturité, et bien que leur taille continue à grandir, ce n'est plus que de l'ordre de quelques centimètres par tranche de 100 ans.

- Localisation géographique & mode de vie : Les dragons sont une espèce minoritaire de la planète. En effet, Yehadiel a fait en sorte de les rendre très peu fertiles afin d'éviter une surpopulation, due à leur intemporalité : l'espèce ne se renouvèle que très peu car les plus vieux sont toujours en vie. De fait, il est très rare d'en croiser un et on ne les trouve pas partout ! Ils ne vivent pas en communauté mais sous forme de couple, deux voire trois individus maximum -auquel cas les mâles commencent à se manifester une animosité réciproque, et cela vire souvent en bain de sang. Il est très rare que les petits restent avec leurs parents une fois leur maturité atteinte, mais le cas existe... Leurs lieux de prédilections varient selon les espèces. Les dragons de feu se plaisent à Montagne (souvent à Foam, Rebena Tera, qui est un paradis de corniches et de crevasses pour les nids), lorsque les dragons de glace privilégient le territoire des Glaces (souvent dans la Toundra). Il arrive qu'on en trouve à Terre et en Feu, voire à Eau pour les dragons d'eau. Dans la plupart des cas, n'importe quel lieu peut faire l'affaire tant qu'il bénéficie d'un espace protégé (grotte, corniche...etc) suffisamment grand pour accueillir la famille et suffisamment approvisionné en matière de proies ! Généralement, il s'agit d'un endroit reculé, loin de l'influence des humanoïdes qui se sont montrés plutôt agressifs à l'égard des dragons ces dernières années.
Les dragons sont purement carnivores, bien qu'ils soient capables de manger de tout sous forme humaine. Ils ont besoin d'énormément manger, et peuvent tenir des semaines ensuite sans se sustenter, s'ils sont correctement repus en une seule fois. Ils sont également capables d'entrer dans une forme d'hibernation profonde qui leur permet de dormir sans dégâts durant des millénaires s'ils ne sont pas dérangés. Dans cet état, ils sont extrêmement fragiles car leur sommeil lourd n'est pas facilement réversible... On ne compte plus les dragons tués, incapables de se réveiller car n'ayant rien perçu du monde extérieur. Ils communiquent entre eux dans un langage nommé le Draconique, mélange de grondements et de sonorités musicales très belles, proches du chant.
Il arrive malheureusement régulièrement que, ayant trop vécu et étant incapables de mourir de mort naturelle, les dragons se suicident passés les 2000/3000 ans, que ce soit en couple ou en solitaire. Ceux qui choisissent de rester malgré tout en vie préfèrent s'enterrer vivant sous les montagnes de Terra, accompagnés de trésors prodigieux sur lesquels ils veillent d'un sommeil profond... Nul n'à jusqu'ici pu déterminer la taille exacte de ces immenses dragons millénaires, ni depuis combien de temps ils dorment sous terre. Mais l'on dit que les Mines de Gorrachia abriteraient dans leurs entrailles le plus grand et vieux dragon jamais vu...

- Reproduction : La légende voudrait que les dragons soient fidèles pour la vie au partenaire qu'ils se sont choisis. Dans les faits, c'est un tantinet plus subtile que cela... Il est vrai que les plus conservateurs d'entre eux -et souvent les plus âgés- suivent fidèlement cette maxime et ne font qu'un avec leur moitié. Si l'un des deux venait à mourir, l'autre le suivrait derechef dans la mort. Cependant le temps et la proximité avec les humanoïdes ont apporté quelques changements dans cet instinct amoureux millénaire : les plus jeunes adoptent peu à peu une affection provisoire au même titre que les êtres humains, selon les rencontres du moment. Et s'intéressent à un plus large panel de partenaires que leur unique race.
Les dragons obtiennent leur maturité sexuelle au bout de 100 ans (50 pour les Dragons d'Or). Mâles et femelles étant sur un même pied d'égalité, la plupart des accouplements s'opèrent après une formidable parade amoureuse qui s'achève en un balais aérien -si la demoiselle manifeste son accord-, au cours duquel les deux êtres se lient et chutent ensemble dans le vide jusqu'à l'ultime instant. L'on dit qu'à part la mort d'un Sargon, il n'y a rien de plus beau qu'un accouplement de dragons, extrêmement rare et encore plus difficile à surprendre pour un intrus...
Suite à cette fécondation la femelle entrera en gestation pour une durée d'un an et quatre mois, puis les œufs mettront six mois de plus à durcir et à se former convenablement. Un œuf de dragon est extrêmement fragile (y poser un doigt suffit à le déformer les premières semaines) et un petit sur deux n'arrive jamais jusqu'à l'éclosion pour x ou y raison... En revanche, au terme de ces six mois d'attente, les œufs vont jusqu'à faire entre 1,2 et 1,8 kilos ! Ils doivent être conservés dans une attention permanente, à température extrêmement chaude (entre 40 et 50 degrés). Il est à noter que les dragons souffrent d'un très grand manque de fertilité : généralement la portée ne se compose que d'un seul œuf, deux dans les cas les plus rares ! Une femelle a environ une portée tous les 100/200 ans, ce qui n'empêche pas les adultes de s'accoupler quand bon leur semble.
/!\ Les dragons ne peuvent se reproduire qu'avec ceux de leur espèce, les Sargons, et les Mangkr (même si dans ce dernier cas, cela relève du masochisme...) !

- Caractéristiques physiques : Les dragons sont, pour caricaturer quelque peu, de grands lézards ailés. Les plus grands spécimens connus atteignent les 7 mètres de hauteur à leur maturité. Ils ont tous une peau écailleuse épaisse, des crocs acérés, des griffes dangereuses et une forme reptilienne. Il en existe de toutes les couleurs et de toutes les tailles -certaines étant même caractéristiques d'une déviance de la race (voir « Variations de l'espèce » ci-dessous).

La colonne vertébrale très souple est constituée d'un grand nombre de vertèbres très bien articulées les unes par rapport aux autres ; les ondulation du corps sont donc possibles grâce à cette structure d'une part et d'autre part grâce à l'existence de muscles latéraux... Ils se repèrent dans leur milieu naturel en sentant les odeurs et les déplacements d'air grâce à leur langue, et outre le pas de leurs ennemis et ceux précipités de leurs proies potentielles, ils peuvent presque certainement capter les infrasons dans l'air... Ils sont sensibles aux radiations infrarouges et peuvent percevoir les plus infimes changements de température. En analysant les messages thermiques reçus ils peuvent donc localiser leurs proies et déterminer à quelle distance elles se trouvent. Cela signifie qu'ils peuvent mordre avec précision, même dans l'obscurité totale.
Leurs ailes sont le point faible principal de leur métabolisme. Fragiles, elles ne sont que rarement recouvertes de défenses naturelles car cela altère le vol de façon conséquente. Une fine membrane de peau veinée est tendue sur une armature d'os légers, capable de capter les différences de pression qu'occasionnent les courants aériens. Ces capteurs invisibles transmettent alors au cerveau les réglages nécessaires à un bon vol... Une membrane abîmée est capable de repousser sur quelques centimètres (fines déchirures), mais un os fracturé, s'il n'est pas immédiatement repositionné et colmaté, ne sera plus jamais en mesure de recouvrer sa souplesse d'antan voire même ses facultés de vol. Et un dragon coincé au sol est un dragon mort.
Leur amure d'écailles change selon les spécimens, parfois agrémentée de cornes ou autres appendices tranchants/perforants, jusqu'à la collerette composée d'une membrane ou à la queue hérissée de pics. Les individus sont donc très différents les uns des autres... Néanmoins, des points communs subsistent : leur peau écailleuse épaisse s'affine considérablement sous le cou et sur le ventre, de même qu'au niveau des ailes. A ces endroits clés, il est facile pour une épée bien aiguisée de passer... Une écaille tranchée ou arrachée repoussera au même rythme qu'un ongle humain. Cependant, selon la blessure et la cicatrisation, elle ne sera pas forcément de la même couleur et sera au trois quart moins résistante que l'écaille précédente. Il est à noter que celles-ci valent extrêmement chers sur le marché noir... Bien plus encore que le diamant.

Sous forme humaine, leurs cheveux prennent la couleur de leurs écailles et leurs yeux conservent la leur. Une tare génétique assez réputée peut tout de même modifier ce dernier point : il arrive que certains naissent avec une forme humaine dotée de yeux vairons. Un œil sera de la couleur de leurs yeux reptiliens, et le second d'une autre couleur lambda.

- Caractéristiques psychologiques : Les dragons sont souvent dépeints comme des êtres sages et aux connaissances antiques. Mais il n'en est pas toujours ainsi, surtout auprès des nouvelles générations. Passionnés, dans la plupart des cas plus animaux qu'ils ne sont civilisés, rares sont ceux qui font le choix de quitter leur habitat naturel pour vivre auprès des humanoïdes. Il n'est pas rare qu'une obsession les habite, qu'elle soit destructrice ou dans la philosophie de vie d'être à tout prix passif. Il faut le dire : les dragons ne font pas dans la demi-mesure. Ils sont soit tout, soit rien, et ne possède pas cette forme de logique propre aux humains... Parfois leurs décisions et leurs réflexions échappent au commun des mortels. L'on peut penser qu'après des années de stagnation, la race s'est quelque peu altérée et que ces obsessions communes à l'espèce sont le fruit d'une aliénation.
Ils ont une affinité particulière avec les Elfes du fait de leur nature magique semblable, avec les Elémentals (capables de communiquer télépathiquement avec les dragons selon l'élément), ainsi qu'avec les Sargons, leurs cousins proches. Ils ne s'entendent pas particulièrement bien avec les humains, trop imprévisibles et après de multiples chasses communes à travers leurs histoires respectives. De même, pour des raisons évidentes, les Mangkr leur sont-ils tout à fait repoussants, le « Tourment » ne les laissant pas tranquilles. Leur animosité envers les Vampires est la moins connue de toute, mais trouve ses sources dans le fait que le sang de dragon soit un indicible nectar pour ceux-ci... Qui ne peuvent donc pas s'empêcher d'attenter à leur vie.

- Capacités : Outre leurs défenses naturelles qui diffèrent selon les individus, les deux capacités les plus notables des dragons sont la transformation humaine et leur souffle d'élément.

→ Le souffle d'élément : Il varie selon les espèces. Pour les dragons de feu, il s'agira tel que l'énonce leur race d'un souffle de flammes. Pour ceux des Glaces, il s'agira de glace...etc. Il est à noter qu'il s'agit d'un souffle magique -les protections contre les éléments naturelles ne tiennent donc pas face à celui-ci. De plus, ils ne craindront pas l'élément dont est composé leur souffle, mais l'opposé de celui-ci leur fera des dégâts considérables (glace pour le feu, terre pour l'eau...etc). Tous les dragons n'en sont pas dotés bien que cela caractérise leur race... Parfois l'évolution a fait en sorte de privilégier d'autres défenses naturelles à ce souffle.

→ La transformation humaine : Les dragons peuvent acquérir la faculté de devenir humains. Elle représente « leur eux humain intérieur », une projection astrale de ce qu'ils seraient s'ils avaient été humanoïdes. Elle n'est donc pas adaptable selon les fois, et à partir de la première matérialisation n'est plus modifiable. Autrement dit, si vous avez la forme d'un grand brun à gros nez, vous serez toujours un grand brun à gros nez envers et contre tout, durant toute votre vie (l'intemporalité faisant que l'apparence humaine ne vieillit pas non plus). Si le dragon est blessé sous sa forme animale, les plaies se transféreront à son lui humain lorsqu'il changera de forme, à l'endroit correspondant touché (les blessures aux ailes se reportant aux omoplates). Et vice versa !
La transformation est instantanée mais demande énormément d'énergie. Il n'est donc pas possible d'en changer constamment, un minimum de récupération est demandé ! En retour de quoi, un dragon trop fatigué pour faire sa métamorphose se verra bloqué dans l'une ou l'autre forme, jusqu'à ce qu'il ait recouvré l'énergie nécessaire au changement. En revanche, un dragon soumis à une trop forte émotion (colère, excitation, bonheur...) aura tendance à ne pas pouvoir maintenir son apparence humaine, à moins d'avoir suffisamment d'expérience dans la maîtrise de ses pouvoirs. L'apparence choisie se maintient au cours du sommeil, et un dragon tué coincé sous sa forme humaine la conservera dans la mort (le cadavre seulement, son âme reste celle d'un dragon). Il ne s'agit néanmoins que d'une enveloppe humaine, d'où l'impossibilité de fertilisation avec un autre humanoïde...
/!\ Il est à noter que les dragons ne possèdent pas de forme intermédiaire ! Ils sont soit entièrement dragons, soit entièrement humanoïdes, au contraire des Mangkr. En revanche, leurs prunelles peuvent redevenir animales et quelques écailles apparaître, comme un frisson.


Variations de l’espèceModifier

Dragons de Feu :

Les Dragons de Feu sont les spécimens les plus répandus sur Terra Mystica. Très craints à cause de leur taille et de leur force prodigieuse, ils peuvent néanmoins se révéler sages et pacifistes - si l'on ne les agresse pas à coup de flèches et d'épées !

Cracheurs de flammes mortelles, ils sont capables de saccager des villages entiers et de semer la terreur même chez les plus vaillants guerriers. C'est d'ailleurs ce qui leur vaut une sinistre réputation...

Dragons de Glace :

Les Dragons de Glace ne se démarquent des Dragons basiques que de par leur souffle et la couleur de leurs écailles. Celles-ci ont tendance à être bleues ou violettes (couleurs froides), contrairement au vert, rouge ou jaune habituel (couleurs chaudes). 

Le souffle d’un Dragon de glace brûle au contact, mais ne produit aucune flamme et ne se propage pas. Il laisse simplement sur son passage de la glace dont l’épaisseur varie selon la durée d’utilisation, et provoque un engourdissement (du au froid) voir l’incapacité à utiliser un membre, si forte exposition.

Il s'agit d'une souche très peu répandue, à cause de la fragilité de leurs os et de leurs ailes lors d'une exposition à une température supérieure à 0°C. Ils gagnent cependant, contrairement à leurs cousins cracheurs de flammes, un avantage certain dans des milieux froids voir glacials, où ils évoluent sur terre comme dans les airs avec une une facilité déconcertante.

Dragons d'Or :

Les dragons d’Or sont munis d'écailles allant du bronze doré à l’or blanc (un jaune très clair donc).

Ils sont rares, mais réputés sages par les autres dragons, du moins pour la plupart puisqu’il existe toujours des exceptions pour confirmer la règle. Très souvent pacifiques, ils n’hésitent pas à aider les humains, sauf lorsque ces derniers les chassent, là ils se défendront bien évidemment. Ils ont cette particularité d’avoir une croissance rapide pendant les premières années de leur vie, puis de ralentir à partir de trois mètres de haut. En cinquante ans ils atteignent cette taille approximativement, puis grandissent lentement jusqu’à leur taille adulte, mais personne ne se souvient la hauteur maximale qu’ils peuvent atteindre.

Notons également qu’ils sont souvent magicien, ou alors ont une maîtrise poussée de leur corps. Un mixe des deux est possible, mais les deux options seront donc à moindre échelle. Les flammes des dragons d’or sont tout ce qu’il y a de plus classique, des flammes réelles non magiques, du moins sauf au moment de la catalyse de gaz dans leurs poumons. En matière de « flammes », il peut s'agir de l'élément feu comme de la glace d'ailleurs ! Pour les plus doués dans la maîtrise de leur corps, ils peuvent être extrêmement précis, réduisant leur souffle à un cône de la taille d’une grande assiette à l’âge adulte.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.